Alex English, 51 points à 35 ans après 2 prolongations en 1989

Il a passé 10 ans et demi dans le Colorado avec la tunique des Nuggets. Alex English s’est offert un carton offensif à South Beach. En feu, l’ailier de 2m01 a étalé tout son talent mais repartait avec une courte défaite en saison régulière.

Énorme scoreur des Denver Nuggets dans les années 80 atteignant 10 ans de suite la barre des plus de 21 points par rencontre, Alex English a planté 51 points en Floride du côté de Miami le 10 mars 1989. Malgré un match flamboyant à 24/35 aux tirs face au Heat en 51 minutes, “The Blade” n’a pas pu offrir une 33ème victoire à ses partenaires. Défaite de Denver sur le plus petit des écarts après deux prolongations : 131-130. Drafté en 6ème position au deuxième tour de la draft 1976 par Milwaukee, il frôle le double-double avec 9 caviars plus ses 3 rebonds et 2 interceptions.

Ce cher “Alexandre Anglais” atteignait ce soir-là pour la deuxième fois de sa carrière la barre des 50 points et plus. Le 19 novembre 1985, devant le public de Denver à la McNichols Sports Arena, il scora 54 points à 21/30 aux tirs face aux Houston Rockets du duo Hakeem OlajuwonRalph Sampson. Dans l’histoire des Denver Nuggets, English devenait le deuxième joueur à marquer deux fois au moins 50 points dans un match de saison régulière après Kiki Vandeweghe.

Il est le troisième joueur de Denver à réussir à finir une rencontre avec ce total minimum de points marqués après David Thompson et Kiki Vandeweghe.

Par la suite, 4 autres joueurs ayant porté le maillot des Nuggets sont parvenus aussi à franchir cette barre mythique des 50 points inscrits en un match : Michael Adams (en 1991), Mahmoud Abdul-Rauf (en 1995), Allen Iverson (en 2007) et Carmelo Anthony par deux fois (en 2009 et 2011).

ALEX ENGLISH, PREMIER JOUEUR DE 35 ANS A 50 POINTS ET PLUS

En fouinant davantage sur les performances folles dans le championnat nord-américain, on apprend qu’Alex English fut le premier joueur âgé de 35 ans et plus à planter plus de 50 points en un match. Michael Jordan deviendra le deuxième après avoir claqué 51 points à 38 ans pour les Wizards face aux Charlotte Hornets le 29 décembre 2001. Kobe Bryant a lui fait plus fort en inscrivant 60 points à 37 ans le 13 avril 2016 contre Utah.

Ce match à 51 points d’Alex English figure parmi les 837 que l’arrière a joué pour Denver. Sur l’ensemble de ces rencontres disputées, il tourna à 25,9 points de moyenne à 50,9 % aux shoots. Admirable.

Les 51 points en images d’Alex English

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *