Alan Henderson, le Most Improved Player 1997-1998

Son nom est le moins ronflant des années 90 et celui dont se souvient pas assez dans l’histoire des Atlanta Hawks. Alan Henderson s’est bien mis en évidence lors de la saison 1997-1998. Cette année-là, l’ailier remporte le trophée de Most Improved Player après des soucis de santé qui l’ont éloignés des parquets NBA. Détails.

A l’issue de cette saison, Alan Henderson a doublé ses moyennes de points en jouant plus de matchs d’une saison à une autre :

  • 1996-1997 : 6,6 points et 3,8 rebonds
  • 1997-1998 : 14,3 points et 6,4 rebonds
PREMIER HAWK 

Devenant le premier joueur d’Atlanta à recevoir cette distinction, l’ancien joueur de la fac d’Indiana pendant 4 années succéda au pivot Isaac Austin, lauréat en 1996-1997 avec le Miami Heat. Avec 33 votes sur 116 possibles des journalistes sportifs, Henderson devança Corliss Willamson (Sacramento), deuxième (25 votes) et Donyell Marshall (Golden State), troisième (24 votes).

16ème choix de la draft 1995, il signa son meilleur match en attaque avec 39 points à 16/21 aux tirs et 5 rebonds contre Philadelphie le 14 avril 1998. Victoire 95-94 (voir vidéo ci-dessous) Il conclut 12 matchs avec un double-double dont un avec son record de rebonds dans cette saison avec 15 prises et ses 19 points contre Milwaukee le 10 février 1998. Il a fini les 33 derniers matchs de la saison en tant que titulaire.

Lors des playoffs 1998, il termine le premier tour face à Charlotte avec des moyennes de 12,8 points et 5,5 rebonds en 4 matchs. Les Hornets sweepaient les Hawks (4-0).

MALADIE, BLESSURES, PLACE DE TITULAIRE

Tout n’a pas été si facile pour Alan Henderson avant d’obtenir cette belle distinction individuelle. La saison précédente, en 1996-1997, il avait loupé 51 rencontres en raison de problèmes de santé. Alors que ses coéquipiers se battaient sur le terrain pour gagner des matchs, lui occupa ses journées dans un lit d’hôpital où les il ressent de forts douleurs. Incapable de manger, ni de sortir du lit et perdant 11 kilos, Henderson apprendra alors qu’il a une pancréatite (inflammation du pancréas)

Après cette pancréatite, il souffrira ensuite à la cheville et du genou tôt dans la saison 1997-1998. Remis sur pied, en reprenant les kilos qu’il avait perdu, Henderson s’entraîna d’arrache-pied pour aider ses partenaires aux points et rebonds. Lenny Wilkens lui accorda sa confiance et le propulsa dans le 5 majeur en lieu et place de Christian Laettner, grippé à la mi-février. L’ailier profite bien de cette opportunité que Wilkens décide de la maintenir dans le 5 titulaires. “J’avais l’impression que nous étions beaucoup plus rapide avec Alan. Il a fortement progressé. En voyant comment l’équipe jouait avec lui et les attributs qu’il apportait, c’était bon pour nous”.

“Il a traversé beaucoup de choses avec sa maladie et ses blessures. Il est revenu et a travaillé dur. Ceci ne pourrait pas arrivé à un meilleur gars”, commentait son partenaire Steve Smith.

Les 39 points d’Alan Henderson en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *