2013 NBA Finals : Ray Allen empêche les Spurs de fêter le titre

Tout proche de perdre le match 6 des NBA Finals 2003, le Miami Heat a sauvé sa peau grâce à un tir à 3-points de Ray Allen. L’un des meilleurs snipers de l’histoire de la NBA a marqué un tir derrière l’arc pour l’égalisation. Une prolongation plus tard, l’équipe floridienne remportait la partie. 3-3, balle au centre. Précisions.

A l’American Airlines Arena, dans le quatrième quart-temps, au moment où Lebron James loupe son shoot à 3-points, il reste 7,9 secondes à jouer. Chris Bosh parvient à capter le rebond suite au tir manqué du Chosen One. Il trouve Ray Allen qui se place dans le corner derrière la ligne blanche et tirer à 3-point, un geste qui l’a tant travaille à l’entrainement. Le ballon finit dans l’arceau. Miami égalise à 95-95 à 5,2 secondes du terme. Les Spurs sont cueillis à froid par le Heat qui illumine à nouveau le visage des supporters floridiens. La dernière possession était pour San Antonio. Tony Parker prendra le tir mais échouera. Egalité parfaite, prolongation.

Dans ces 5 minutes supplémentaires, Miami a bénéficié du dernier mot et s’imposa 103-100. 3 victoires partout entre les deux équipes. Ce scénario était impensable. A 28 secondes de la fin du dernier quart, les spurs comptaient 5 points d’avance suite au lancer réussi de l’argentin Manu Ginobili (94-89). Après un panier à 3-point réussi de Lebron James (94-92), Kawhi Leonard convertissait uniquement un lancer sur deux après une faute de Mike Miller sur le très calme ailier de San Antonio.

Alors que certains fans de Miami quittaient la salle et voyait une victoire de Spurs, que le trophée NBA faisait son apparition au bord du terrain de cet American Airlines Arena, prêt à être soulevé par les spurs, les hommes de Pat Riley sont parvenus à effacer ce déficit dans le quatrième quart.

Le héros en sorti de banc a commenté cet action décisive qui a permis au Heat de se remettre dans de bons rails :« LeBron a pris le tir, et vu qu’il allait rester du temps, je savais qu’il fallait aller dans la peinture pour essayer d’avoir un rebond. À ce moment-là, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Quand j’ai vu Chris Bosh récupérer la balle, j’ai juste reculé jusqu’à la ligne à 3-points. J’étais ouvert, là où je devais être. Je n’étais même pas sûr d’être bien placé, mais après toutes ces années d’entraînement au tir, j’ai trouvé mon spot », 

En 40 minutes de jeu, Ray Allen terminera avec 9 points dont ce seul panier longue distance réussi du match sur ses 3 tentatives. Un shoot qui a complètement modifié le dénouement de ce match crucial. Côté Heat, Lebron James a claqué un triple-double : 32 points, 10 rebonds et 11 passes. Le deuxième meilleur scoreur était l’inattendu Mario Chalmers (20 points à 7/11 aux tirs dont 4/5 à 3-points, 4 rebonds et 2 passes). Chris Bosh finit avec 10 points et 11 rebonds. Dwyane Wade conclut avec 14 points, 4 rebonds et 4 passes.

A San Antonio, énorme déception, regret et coup de massue, à 28 secondes de remporter un cinquième titre NBA. Tim Duncan a été monstrueux avec 30 points, 17 rebonds, bien accompagné par Kawhi Leonard, 22 points et 11 rebonds. Déterminant dans le dernier quart-temps, Tony Parker a été très maladroit en attaque (6/23 aux tirs) mais aligne tout de même 19 points et 8 passes.

Au Game 7, Miami battra les spurs sans prolongation. Un troisième titre pour la franchise floridienne qui réussit le back-to-back.

Le shoot de Ray Allen en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *