En 2007, Lauren Jackson frappa du tonnerre avec 47 points

Lauren Jackson a crée la sensation en 2007 en atteingnant la barre des plus de 40 points en WNBA. La talentueuse intérieure australienne a été inarrêtable ce jour-là avec les Seattle Storm.

C’est donc contre Washington, lors de sa septième saison avec Seattle, que la pivot d’1m96 et meilleure joueuse de la saison 2003 a été prodigieuse. Malgré cette énorme performance offensive, son équipe perdait de peu après prolongation 97-96 au Verizon Center contre les Mystics le 24 juillet 2007. Ce soir-là, Jackson a fini meilleure scoreuse du match avec 47 points en 42 minutes avec un taux de réussite insolent : 18/28 aux tirs dont 2 réussis à 3-points, et 9/11 aux lancers-francs. Signant au passage un double-double colossal avec 14 prises aux rebonds, elle inscrivait notamment un panier longue distance à 2,1 secondes de la fin de l’overtime. Elle battait ainsi son précédent record en attaque qui était de 35 points.

CINQUIEME JOUEUSE A 40 POINTS ET PLUS

A cet instant, Jackson est devenue la cinquième joueuse à marquer 40 points et plus dans un match de saison régulière, rejoignant d’autres pointures légendaires de la WNBA : Diana Taurasi (2 fois), Katie Smith (2 fois), Cynthia Cooper (2 fois) et Lisa Leslie, soit huit performances au total jusqu’à celui de Jackson. Elle devient aussi à l’issue de cette rencontre face aux Mystics la cinquième meilleure scoreuse de la WNBA en devançant Chamique Holdsclaw : 3975 points.

Dans le détail, sur cette confrontation face à Washington, l’australienne avait assis sa domination en deuxième mi-temps avec notamment 23 des 48 points inscrits par les Storm sur cette période. Elle atteint la barre des 30 points à la fin du troisième quart-temps. Dans le quatrième quart-temps, elle plante 11 points dont deux lancers-francs décisifs (lui permettant d’inscrire ses 40ème et 41ème points) avec 3,2 secondes à jouer dans le temps réglementaire.

Les deux équipes étaient alors à égalité 88-88 à la fin du temps réglementaire. Direction la prolongation. Malgré la réussite ahurissante de l’intérieure australienne, Seattle s’inclina après prolongation 97-96. En face, Washington a pu compter sur son trio Alana Beard, DeLisha Milton-Jones, et Monique Currie qui marquaient respectivement 27, 22 et 23 points, soit à elles-trois 72.

A la fin de la rencontre, Jackson déclarait au Washington Post qu’une victoire grâce à ses 47 points aurait été davantage significative : « Si nous avions gagné, je serais sorti probablement jusqu’à six heures du matin pour célébrer cela définitivement. Mais je vais rentrer chez moi. Je pense que cette défaite est au-dessus de tout ».

Ses adversaires du soir ont salué après match l’incroyable performance de Lauren Jackson : « Elle a rentré des tirs difficiles. Elle en a marqué alors qu’il y avait prise à deux sur elle ou une défense individuelle. Certaines joueuses sont sur leur lancée comme ça et souvent il n’y a rien de plus que vous puissiez faire. Mais on a gagné et spécialement face à ses 47 points » (Monique Currie des Mystics pour le Washington Post)

« Lauren Jackson est une joueuse immense à l’intérieur et à l’extérieur. Nous avons fait tout notre possible pour pouvoir l’arrêter. Mais que dire ? Elle a réalisé un superbe match ». (Alana Beard des Mystics pour le Washington Post).

En 2007, Jackson finira la saison avec 23,8 points de moyenne et obtiendra un deuxième titre de meilleure joueuse WNBA.

Les 47 points de Lauren Jackson en images

2 pensées sur “En 2007, Lauren Jackson frappa du tonnerre avec 47 points

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *