2006 NBA Finals : le Miami Heat, un étincelant champion NBA

Sous la chaleur floridienne, le Miami Heat a apporté un vent de fraîcheur en ramenant le premier titre NBA dans l’histoire de cette franchise. Elle a décroché sa couronne sur le terrain des Dallas Mavericks lors du match 6.

Dallas et Miami jouaient en 2006 les premières finales NBA de leur histoire. A l’approche du dénouement, une de ses deux franchises allaient alors connaître les joies de soulever le brillant trophée du championnat nord-américain. 

Après avoir perdu les deux premières manches à extérieur, Miami a gagné trois matchs consécutifs contre les Mavs de Dirk Nowitzki. Le Heat prenait alors pour la première fois l’avantage dans cette finale : 3-2. Les deux finalistes revenaient au Texas à Dallas pour disputer la sixième manche le 20 juin 2006. Le Game 6 a été passionnant à suivre devant sa télé ou dans la salle de l’American Airlines Center.

MIAMI HEAT : EBLOUISSANT DWYANE WADE

Cette fois-ci, contrairement aux match 1 et 2, Dallas échouera devant son public de peu : 95-92. Dwyane Wade a été le bourreau des Mavs en signant son deuxième double-double dans ces finales : 36 points et 10 rebonds. En plus de son 10/18 aux tirs, et 16/21 aux lancers-francs, “Flash”, a délivré 5 passes, volé 4 ballons et contré 3 tirs, le tout en 45 minutes de jeu. Lors de ce succès, deux autres joueurs terminaient la partie avec un double-double : Udonis Haslem (17 points, 10 rebonds), Antoine Walker (14 points, 11 rebonds). Shaquille O’Neal lui flirte avec le double-double : 9 points et 12 rebonds.

Du coté de Dallas, l’adresse aux tirs n’a pas été au rendez-vous : Dirk Nowitzki, 29 points à 10/22, Jason Terry 16 points à 7/25 dont 2/11 à 3-points; Josh Howard, 14 points à 5/16, Jerry Stackhouse, 14 points à 5/13.

En majeure partie grâce à  cette performance, il offre le premier titre NBA au Miami Heat à la suite de cette 16ème victoire en playoffs. Le MVP des finales 2006, il fallait pas le chercher bien loin. C’est bel et bien Dwyane Wade qui a été désigné. Un titre distinctif amplement mérité que d’autres grands joueurs ont reçu avant lui : Tim DuncanShaquille O’NealHakeem OlajuwonMichael JordanMagic Johnson, ou encore Larry Bird.

Dwyane Wade, en six matchs, a été impérial, affichant des moyennes remarquables : 34,7 points (46,8 % aux tirs, 77,3 % aux lancers-francs), 7,8 rebonds, 3.8 passes et 2,7 interceptions. A cet instant, il signait la plus grosse moyenne de points dans des finales NBA derrière Rick Barry (40,8) et Allen Iverson en 2001 (35,6). Mitraillé par les photographes à la fin du match. Wade a été le héros de ces finales 2006 que les supporters de Miami se souviendront pour toujours.

Wade, heureux de ce titre, avait une pensée pour ses partenaires et apparemment un message à faire passer à ses détracteurs : “Je ne veux pas dire que j’ai porté mon équipe sur les épaules. Vous savez, nous l’avons fait ensemble. Comme le coach l’a dit, nous l’avons tous dit, nous sommes 15 hommes forts. Ils m’ont donné cette opportunité d’avoir le ballon entre mes mains pour prouver aux gens qu’ils avaient tort. Quand je suis entré dans les séries, c’était “Je ne peux pas shooter”. Je ne savais pas d’où ca venait. Donc je leur ai prouvé que je pouvais shooter et ensuite après que je pouvais jouer. Et c’est tout ce que j’ai essayé de faire : prouver aux gens qu’ils avaient tort”. (espn)

“Il a pris un autre niveau. Vous en êtes témoin. Vous l’avez regardé. Des joueurs comme lui sont vraiment dur à trouver et les voir grandir devant vous… Vous savez, il a marqué de son empreinte sa troisième année. Nous sommes bénis de l’avoir avec nous”, confiait Pat Riley, coach de Miami, qui décrochait là son sixième titre NBA, le cinquième en tant que head coach.  Le premier l’a été avec les Lakers en tant que joueur (espn)

Wade rejoint Rick Barry (1967)  Elgin Baylor (1962) Michael Jordan (1993), parmi les joueurs à avoir inscrit plus de 35 points lors de 4 matchs de suite en finale. Il devient donc le quatrième basketteur en NBA à y parvenir.

MIAMI HEAT : COMME BOSTON ET PORTLAND

Miami devenait alors seulement la troisième équipe à remporter le titre NBA après avoir été mené 2 victoires à 0. (Boston en 1969 et Portland en 1977 avaient déjà réalisé cet exploit).

Parmi ses coéquipiers, Shaquille O’Neal remportera lui son quatrième titre en carrière après le three peat avec les Lakers (2000,2001 et 2002). 13,7 points et 10,2 rebonds de moyenne pour le Shaq. Les vétérans Gary Payton et Alonzo Mourning gagneront eux leur premier titre à respectivement 37 et 35 ans. Antoine Walker, qui a connu les années galères avec les Boston Celtics, est enfin récompensé et a bien apporté sa pierre à l’édifice dans ces finales : 13,8 points et 5,5 rebonds. Joueur de banc, Shandon Anderson qui a vécu deux défaites de suite en finale NBA avec Utah en 1997 et 1998, soulève enfin le trophée.

Pour Dallas, il faudra attendre 5 ans pour retrouver les finales NBA. En 2011, c’est à leur tour de humer le parfum de victoire. Et les Mavericks remportaient le titre face au Miami Heat.

Les images de la victoire et du titre du Miami Heat en 2006

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *