2001 NBA Finals : Shaquille O’Neal, au bord du quadruple-double

Défaits au match 1 des finales NBA par les Sixers, les Lakers ont égalisé en remportant la deuxième manche au Staples Center. Shaquille O’Neal s’était occupé de tout sur le terrain et a failli créer l’exploit de terminer cette rencontre avec un quadruple-double.

4 joueurs dans l’histoire de la NBA ont achevé un match avec un quadruple-double en saison régulière. En phase de playoffs, cela a failli se produire. Le 8 juin 2001, le pivot Shaquille O’Neal a assis sa domination en compilant 28 points (12/19 aux tirs), 20 rebonds, 9 passes et 8 contres. Des stats invraisemblables que le Shaq valida lors du succès de L.A 98 à 89 face à l’équipe d’Allen Iverson, maladroit aux tirs (10/23 pour 23 points). O’Neal avait été très bon lors du Game 1 perdu en prolongation terminant avec un gigantesque double-double : 44 points et 20 rebonds.

SHAQUILLE O’NEAL : PARMI LES JOUEURS AVEC 8 CONTRES 

Il rejoint Bill Walton (1977), Hakeem Olajuwon (1986), Patrick Ewing (1994) Tim Duncan (2003) parmi les joueurs à avoir totaliser 8 contres en finale NBA. D’ailleurs, deux ans plus tard, l’ex-ailier-fort des Spurs réalisa deux matchs  de playoffs comme O’Neal avec au moins 25 points, 20 rebonds, 5 passes et 5 contres :

  • 34 points, 24 rebonds, 6 passes, 6 contres contre Dallas le 23 mai 2003 en demi-finale de conférence
  • 32 points, 20 rebonds, 6 passes, 7 contres contre New Jersey le 4 juin 2003 en finale NBA

Dans cette deuxième manche, le Shaq a été bien aidé par Kobe Bryant et Dérek Fisher. Le Black Mamba aligne de belles stats avec 31 points, 8 rebonds, 6 passes, 2 interceptions et 2 contres. Le meneur de L.A a compilé 14 points et 3 passes. A la mi-temps, l’ex-pivot de LSU avait déjà validé un double-double avec 17 points et 13 rebonds. Il marquera moins de points en deuxième mi-temps en raison d’une succession de fautes commises dans le quatrième quart-temps. A 6:38 de la fin du match, il totalisait 5 fautes.

Voyant un retour de Philly à 2:22 à -3, les Lakers ont sécurisé la victoire grâce à des tirs à 3-points de Fisher et Robert Horry.

Shaquille O’Neal, en véritable métronome, guidera les Lakers vers le titre qui gagneront la série 4-1, le treizième de l’histoire de Los Angeles, la deuxième de suite après le sacre en 2001 face aux Indiana Pacers. Le pivot recevra le titre de MVP des Finals grâce à ses 33,8 points, 15,8 rebonds, 4,8 passes et 3,4 contres de moyenne.

La performance de Shaquille O’Neal en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *