1992 NBA Finals : les 35 points en une mi-temps de Michael Jordan

Lors du match 1 des NBA Finals, Michael Jordan a flamboyé devant son public. Il inscrit 35 points avant la mi-temps face aux Portland Trail Blazers. Une performance phénoménale dans la magnifique carrière de His Airness. Un match que Chicago a gagné 122-89. 

Le 3 juin 1992, au Chicago Stadium, il était évident que les supporters de Chicago apprécient ce qu’ils venaient de voir de leurs propres yeux au terme des 24 premières minutes de cette rencontre entre Bulls et Blazers. MJ a marqué plus de la moitié des points de son équipe à la mi-temps. Il score des 35 des 66 unités contre 51 encaissés par le champion de la conférence Ouest. 15 points d’avance donc au retour des vestiaires pour la troupe de Phil Jackson.

A la fin du premier quart-temps, il totalisait 18 points et il en marque 17 dans les 6:34 qui restent à jouer dans le deuxième. Dans ces minutes qui on été écoulés, les Bulls ont inscrit 21 points contre 7 pour Portland.

Michael Jordan aura brillé derrière la ligne à 3-points avec 6 tentatives réussis de suite. Pourtant, ce genre de tir n’est pas le point fort de l’ancien arrière de North Carolina, lui qui affichait que 27 % de réussite dans cet exercice en saison régulière (27/100 en 1991-1992). Deux joueurs avant lui avaient réussis à inscrire 6 paniers à 3-points en Finale NBA : Michael Cooper avec les Lakers face à Boston le 4 juin 1987 (Game 2, 6/7 à 3-points, 21 points) et Bill Laimbeer avec les Pistons face à Détroit le 7 juin 1990 (Game 2, 6/9 à 3-points, 26 points). Depuis, plusieurs joueurs ont battu son record de paniers à 3-points dans un match des finales NBA : Kenny Smith en 1995 (7/11), Scottie Pippen en 1997 (7/11), Ray Allen en 2008 (7/9) et 2010 (8/11).

MICHAEL JORDAN ET “THE SHRUG”

En voyant le ballon transperçait les filets à la suite de 6ème tir réussi à longue distance sur la tête de Cliff Robinson, Michael Jordan haussa les épaules avec le sourire et un mouvement des deux bras en direction de Magic Johnson, commentateur du match pour la chaîne NBC. Un geste qui pouvait se traduire par les mots “qu’est ce que vous pouvez faire ? je suis inarretable”. Les américains renommeront cet épisode “the shrug” (haussement d’épaules en anglais).

Michael Jordan battra le record du plus grand nombre de points inscrits en première mi-temps et donc celui d’Elgin Baylor des Lakers en 1962 : 33.

“C’est comme si vous entrez à la salle de sport et vous shootez vous-même et quelqu’un vous jette la balle en arrière. Vous avez une chance d’ajuster des tirs, rentrer des tirs, de voir le panier et d’entrer dans un rythme. C’est exactement ce qu’il en était”, soulignait Sa Majesté après le match sur cette séquence de tir réussi à 3-points. Et de poursuivre “Le premier tir (à 3-point), je le sentais bien, je devais en prendre plus. Je ne pouvais pas en rater. Les 3-points étaient comme des lancers francs. ils ont juste continué à me faire chuter. Je n’ai pas su ce qui se passait. J’étais “in the zone”. Qu’est-ce-que je peux dire ? Je ne sais pas l’expliquer. Vous savez que ça va prendre fin mais quand? C’est comme si cela n’avait pas d’importance ce qu’ils faisait.” (nba.com)

En deuxième mi-temps, les Bulls étrillent Portland en scorant 38 points dans le troisième quart-temps. Michael Jordan marquera uniquement 4 points et donc 39 au total à 16/27 aux tirs et validera un double-double avec 11 passes. Il laissera ses partenaires s’occuper d’enfoncer le clou en attaque dans la défense des Blazers.

Scottie Pippen, en très bon lieutenant de Jordan, frôle le triple-double avec 24 points, 9 rebonds et 10 passes. Horace Grant a été solide avec 11 points, 7 rebonds et 3 passes. Avec un très large écart, les remplaçants ont grappillé des minutes pour se montrer. Ainsi, on notera les belles rentrées de BJ Armstrong et Scott Williams : 11 points, 6 passes pour le meneur et 12 points, 9 rebonds pour l’intérieur.

Cette victoire de Chicago de 33 points est une des plus larges dans l’histoire des finales NBA. D’autres matchs à ce stade de la compétition s’étaient achevés avec ce même écart :

  • Celtics-Lakers en 1965, Game 5 : 129-96
  • Sixers-Lakers en 1982, Game 5 : 135-102
  • Lakers-Celtics en 1984, Game 5 : 137-104

Les 35 points de Michael Jordan en une mi-temps

Une pensée sur “1992 NBA Finals : les 35 points en une mi-temps de Michael Jordan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *