1980 NBA Finals : Magic Johnson, le tout premier rookie MVP

Pour sa première saison NBA, Magic Johnson ne pouvait pas imaginer réussir une aussi féérique. A tout juste 20 ans, le meneur des Lakers est devenu champion NBA en étant élu MVP des Finals. Une première pour un rookie. Détails et infographie.

L’ancienne star de la fac de Michigan State est à ce jour l’unique rookie à être devenu si tôt MVP des Finals. Face aux Philadelphie Sixers, c’est lui qui donna le dernier mot de conclusion dans ces Finals. Sur le parquet de la franchise de Pennsylvanie, au Spectrum, prenant les rênes du match, le joueur de 2m06 guidera les Lakers à la victoire 123-107 au match 6.

Partie sensationnelle, il aligne des chiffres exceptionnelles, flirtant avec le triple-double et étant particulièrement très efficace face au cercle : 42 points (14/23 aux tirs et 14/14 aux lancers-francs), 15 rebonds, 7 passes et 3 interceptions en 47 minutes. Les Lakers remportaient leur sixième trophée huit ans après en 1972 avec Wilt Chamberlain, Jerry West, Gail Goodrich.

MAGIC JOHNSON TITULAIRE AU POSTE DE PIVOT

Auteur d’une excellente saison régulière en sortie de banc (18 points, 7,7 rebonds et 7,3 passes et 2,4 interceptions) en 77 matchs), c’est dans un contexte très particulier qu’il a disputé cette rencontre. C’est non pas au poste habituel de meneur de jeu que “E.J The Deehay” s’était sublimé mais en tant que pivot titulaire pour pallier l’absence de Kareem Abdul-Jabbar, blessé à la suite d’une entorse à la cheville au match 5. Un choix fort de son coach Paul Westhead.

Cette performance unique restera parmi celles les plus fabuleuses et remarquables qu’ont pu voir les fans, les médias, la Grande Ligue depuis la naissance de ce championnat nord-américain.

A l’issue de ce sixième titre NBA des Lakers, Magic Johnson est élu MVP des Finals, une première pour un rookie et donc un joueur drafté l’été précédent (en 1979). Le futur meneur emblématique de la franchise californienne tourna sur les 6 matchs de ces finales à 21,5 points, 11,2 rebonds 8,7 passes et 2,3 interceptions. Un presque triple-double de moyenne.  Avant lui, le plus jeune joueur à avoir été élu MVP des Finals NBA était son coéquipier Kareem Abdul-Jabbar. A 23 ans, avec les Bucks, il avait reçu le trophée de meilleur joueur des finales en 1971.

Dans ce match 6, Magic Johnson en 2011 estime qu’il ne fallait pas oublier la performance individuelle d’un de ses coéquipiers en plus de match au top : “Jamaal Wilkes a fait un match incroyable. Tout le monde parle de mes 42 points mais ce sont aussi ses 37 points”. Wilkes signa 37 points et 10 rebonds.

A la suite de sa première année chez les professionnelles, Magic Johnson éclaboussa de tout son talent notamment avec ses passes décisives d’anthologie dans les années 80. En portant cette tunique mythique or et pourpre, il gagnera 4 autres titres en 1982, 1985, 1987 et 1988.

La performance de Magic Johnson au Game 6 des NBA Finals en 1980

Infographie Magic Johnson, MVP des NBA Finals 1980

Magic Johnson, MVP NBA Finals 1980

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *